100%$Toulousains$ Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Histoire de tolosa
Auteur Message
Répondre en citant
Message Histoire de tolosa 
Les environs de Toulouse furent occupés dès le paléolithique inférieur (environ -1 Ma) mais ce n'est qu'au néolithique qu'on retrouve des traces d'occupation sous forme de village comme à Villeneuve-Tolosane. On retrouve encore des traces d'occupation par l'homme au VIIIe siècle av. J.-C.et au VIIe siècle av. J.-C., comme en témoignent la nécropole du quartier Saint-Roch (Place des Carmes, vers la rue Fénétra), mise au jour en 2002.
Dès la moitié du IIIe siècle av. J.-C. (donc bien avant l'installation romaine) la région de Toulouse était occupée par une tribu celtique : les Volques Tectosages. On a retrouvé des témoignages de cette occupation dans le sud du site actuel de la ville, notamment sur la commune de Vieille-Toulouse. Il s'agit principalement de puits comblés contenant de nombreux objets pré-romains et romains.
Après avoir défait les Volques Tectosages, les Romains fondèrent la ville de Tolosa dans une enceinte délimitée par la place du Capitole au nord, la place du Salin au sud, la Garonne à l'ouest. La ville était alors un important centre administratif et militaire de la province Narbonnaise. Les Romains, comme en d'autres grandes villes, édifièrent un très important aqueduc qui délivrait à chaque habitant autant d'eau qu'aujourd'hui (avec bien entendu une population beaucoup moins nombreuse). La plupart des vestiges de cet aqueduc ont été détruits lors des grands chantiers de construction. Une pile qui en subsistait dans la garonne a été détruite sous le prétexte d'un danger pour la navigation, par ailleurs à peu près inexistante.

 
Carte de Toulouse en l'an 1631
La carte médiévale de la ville laisse amplement deviner cette disposition avec le cardio se superposant à peu près avec la rue Saint-Rome. Le centre de la ville romaine se trouvait à l'emplacement actuel de la place Esquirol. Sur la carte de la période médiévale, on voit que l'enceinte a été étendue au nord autour de la basilique Saint-Sernin. Au Ve siècle, Toulouse devint la capitale du Royaume wisigoth.
Au Moyen Âge, la ville fut longtemps indépendante. Les comtes de Toulouse étendirent leur domaine sur la plus grande partie du Midi de la France constituant ainsi la province de Languedoc. Suite à la croisade contre les Albigeois, l'Université de Toulouse est fondé en 1229, et le Languedoc est rattaché au domaine royal en 1271. Témoin de la présence des comtes de Toulouse, les restes des fondations du chateau comtal ont été récemment mis au jour près de la porte sud de la ville médievale à l'emplacement de la place du Salin.
 
 
Les toits de Toulouse depuis le parking des Carmes
Durant la Renaissance (fin XVe, XVIe), Toulouse connut une période de grande prospérité, grâce à l'industrie du pastel. Deux symboles de la ville, le Pont-Neuf et le Canal du Midi, sont réalisés respectivement en 1632 et en 1682.
Le Capitole est construit, quant à lui, au XVIIIe siècle. En 1762, se déroule l'affaire Calas : le cas d'un protestant injustement condamné provoque une célèbre intervention de Voltaire.
En 1814, la bataille de Toulouse oppose les Hispano-Britanniques de Wellington aux Français du maréchal napoléonien Soult, qui bien que parvenant à résister sont contraints de se retirer.

 
Place de la Trinité
Dans les années 1920, Toulouse fut la ville des pionniers de l'aviation, sous l'impulsion de Pierre-Georges Latécoère, qui instaura des liaisons avec Casablanca et Dakar. En 1927, l'Aéropostale fut crée, avec des figures comme Antoine de Saint-Exupéry et Jean Mermoz.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville fut épargnée par les combats, mais la résistance s'y développa fortement. Elle fut abandonnée par les troupes d'occupation allemandes peu après le débarquement de Normandie.
Au début des années 1960, de nombreux rapatriés d'Algérie vinrent s'installer à Toulouse, et s'ajoutèrent aux nombreux réfugiés républicains espagnols arrivés après la victoire de Franco en 1939. La ville devient préfecture de la région Midi-Pyrénées.
Le nombre d'habitants de la commune augmenta très rapidement, de 269 000 habitants en 1954 à 380 000 en 1968 puis 390 350 habitants en 1999 pour atteindre les 426 700 habitants en 2004.
En 2001, la ville subit le traumatisme de la catastrophe de l'usine AZF, avec 30 morts, plus de 10 000 blessés, la destruction des bâtiments les plus proches et de nombreux logements, notamment dans les quartiers populaires du Mirail et d'Empalot. La thèse de l'accident reste privilégiée par les enquêteurs. Le site de l'usine, rasé et dépollué, voit naître le projet de cancéropôle impulsé par la municipalité.




_________________

"En Midi-Pyrénées, il y a autant de licenciés en football que de licenciés en Rugby dans tout le pays".
ELIE BAUP.
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Histoire de tolosa 
sa ma appris des choses merci



Message Histoire de tolosa 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation